Les différents types de logements étudiants

logements etudiants

Après l’obtention du bac ou quelques années plus tard, c’est là que les choses vont se corser davantage. Eh oui, c’est là que la vie étudiante commence et que l’étudiant doit quitter son cocon familial dans l’objectif de poursuivre ses études. Et ce n’est pas tout ! Qui dit vie d’étudiant, dit panel de galères en vue : partiels, problèmes d’argent, démarches administratives, problèmes de la vie quotidienne… et plus particulièrement la recherche de logements étudiants. On sait tous à quel point trouver un logement dans les grandes villes françaises n’est pas toujours une chose aisée. En parlant de logement pour étudiant, on en constate en général différents types comme :

Les cités universitaires et résidences du CROUS

Les cités et résidences du CROUS sont particulièrement réputées pour le cout du loyer qui est considérablement mini. À ce qui parait, le CROUS ou centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) gèrent en général un panel de 150 000 offres d’habitations en France. Cependant, les logements du CROUS sont notamment très limités, mais très demandés bien sûr. Il est dans ce cas plus difficile d’y trouver une place. Avant de se pencher vers les logements du CROUS, il convient de garder à l’esprit que le CROUS ne pourra satisfaire que très peu de demandes de logements. Les logements proposés sont essentiellement destinés aux étudiants boursiers très faibles revenus et qui vivent loin de leur famille ou qui viennent de l’étranger.

En ce qui concerne les cités universitaires du CROUS, ils proposent généralement des chambres à petit prix aux étudiants à faibles revenus. Dans ce genre de logement, les sanitaires ainsi que la cuisine sont partagés avec d’autres étudiants locataires se logeant dans le même étage. Les chambres dans les cités du CROUS sont en général petites, c’est-à-dire avec une superficie de 9 à 10 m². L’avantage d’un tel logement universitaire, en plus de son cout vraiment réduit, est qu’il se situe à proximité des lieux d’études de chaque ville.

Quant aux résidences universitaires du CROUS, elles proposent, contrairement aux cités universitaires, des chambres beaucoup plus grandes d’une dimension allant de 18 à 23 m² en général. En effet, ces résidences sont plus récentes, mais plus ou moins onéreuses comparé aux cités universitaires. Ce sont par ailleurs des studios T1, T2 et T3.

Si vous aussi vous êtes en quête de logement étudiantwww.kley.fr va sûrement vous faciliter la tâche.

Les foyers étudiants

Bien sûr, il est également possible pour un étudiant de se loger au sein d’un foyer d’étudiants ou d’un foyer de jeune. À vrai dire, un foyer d’étudiants ou un foyer de jeune s’agit d’une structure d’hébergement proposant un loyer compris entre celui de la cité universitaire et d’une résidence privée pour étudiant. Tout d’abord, en ce qui concerne le foyer d’étudiants, celui-ci est en général géré par des associations (souvent religieuses) dont l’objectif est la mise en avant de la vie en collectivité ainsi que du partage de valeurs communes. Ce genre de foyer accueille les étudiants français ou étrangers en chambres individuelles ou à partager selon le besoin de chacun pour la durée de l’année universitaire. Quant au foyer de jeune travailleur, comme son nom l’indique, ce genre de logement est surtout destiné aux jeunes travailleurs de 18 à 25 ans en général, ou même des stagiaires de formation professionnelle, et ainsi de suite. Donc, pour les simples étudiants, l’accès à ce genre de logement ne leur est pas exclusivement réservé. Il y a beaucoup plus de chance d’accéder au foyer de jeune travailleur lorsque celui-ci n’est pas encore plein. Puis, qui dit foyer étudiant dit règlement plutôt strict, surtout au niveau des horaires de repas, d’ouverture et fermeture de porte.

Les résidences privées pour étudiants

Ces dernières années, les résidences privées pour étudiants se sont multipliées en raison des avantages fiscaux destinés aux particuliers qui investissent dans des biens locatifs. Par rapport aux options précédentes, celle-ci est notamment plus onéreuse, notamment dans les grandes métropoles, du fait que la présence des services collectifs proposés et qui sont bien évidemment compris dans le tarif. Puis, il faut également prévoir des frais d’agences pour ceux qui font appel à des agences immobilières.  Une résidence étudiante privée propose en général un panel de services, en l’occurrence la réception, le petit-déjeuner, l’internet, le nettoyage régulier des appartements, les fournitures de linge, la cafétéria, les salles de sport, le local à vélos, et beaucoup d’autres encore. Pour les étudiants, il est tout à fait possible d’orienter leurs recherches en fonction des services qu’ils désirent bénéficier. L’avantage d’une telle résidence, c’est qu’elle est accessible à tous, contrairement à la résidence du CROUS qui elle n’est accessible qu’aux étudiants boursiers. Et comme ça coute plus cher, le niveau de confort est donc considérable pour ceux qui sont du genre solitaire.

D’autres types de logements étudiants

Hormis toutes les options déjà susmentionnées, il y a également les logements sociaux pour étudiants qui sont généralement gérés par les organismes publics ou privés. Ce genre de logement est surtout destiné aux étudiants à revenus modestes et qui auraient des difficultés à trouver du logement. C’est donc la raison pour laquelle la loi MLLE de 2009 a allégé si possible les conditions de location dans les logements HLM destinés spécialement aux étudiants et aux apprentis. Le seul bémol avec les logements sociaux, c’est qu’ils se situent généralement très loin des lieux d’études. Qui plus est, ils sont également plus difficiles d’accès. Donc, pour les étudiants qui souhaitent se pencher vers ce genre de logement, il vaut mieux être véhiculés pour rejoindre rapidement l’établissement scolaire.

Aujourd’hui, les chambres chez l’habitant attirent de plus en plus les jeunes étudiants étant donné que les loyers proposés sont très peu onéreux, voire gratuits. À vrai dire, il s’agit ici d’un logement proposer des familles d’accueil en contrepartie de quelques services comme les aides aux différentes tâches ménagères, les aides pour les petits enfants, le baby-sitting avant l’arrivée des parents, s’occuper des personnes âgées ou à mobilité réduite, et ainsi de suite.

Et enfin, il y a la colocation qui est sans aucun doute le type de logement préféré des étudiants. Cela est tout à fait possible que ce soit dans certains logements du CROUS, ou dans des résidences privées pour étudiants, ou dans des logements sociaux pour étudiants, et ainsi de suite… Avant d’opter pour ce genre d’option, mieux vaut choisir la ou les bonnes personnes sous peine de transformer la collocation en un cauchemar. Le principal de ce genre de logement, c’est qu’il est possible de diviser le loyer, d’accéder à un espace beaucoup plus grand, de partager les abonnements internet, et beaucoup d’autres.